28/01/2008

Le comique troupier

Nettement mieux que le dernier sketch de Pirette, je vous conseille l'interview d'Alain Oui-Oui Destexhe dans Vers l'Avenir .
Ce type est à ce point ridicule et risible qu'il élève la médiocrité politique au rang d'art (fut-il abstrait).
ane-dans-un-pre-jaulny

20:46 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oui-oui |  Facebook |

La phrase du jour

André Antoine à propos de la nouvelle "sortie" d'Alain "Oui-Oui" Destexhe sur l'état de la Wallonie : Destexhe s'intéresse trop aux pages de nécrologie...
Critiquer, critiquer, c'est le fonds de commerce des démagogues...
NB : dans sa poubelle bloguienne, oui-oui défend la proposition d'Armand De Decker sur la limitation des mandats de bourgmestre. Pas étonnant, lui-même n'est jamais parvenu à se faire élire au niveau local!

14:42 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : oui-oui |  Facebook |

19/01/2008

Les 50 plus grosses conneries de Oui-Oui

Il y a longtemps que je ne vous ai plus donné de nouvelles du comique troupier de la politique ultra-libérale belge, du seul sénateur qui fait passer Sim pour un philosophe de haut vol, du schtroumpf libertarien, j'ai cité, roulement de tambour : Alain "Oui-Oui" Destexhe!!
Figurez-vous que Oui-Oui a trouvé la solution à la crise belge (et ne riez pas, c'est sérieux) : dresser la liste des 50 moments forts de la Belgique que devront connaître nos politiciens (et Christophe de Borsu les interrogera sur le parvis de Sainte-Gudule).
Oui-Oui a même déposé une résolution dans ce sens au Sénat (où pourtant il ne met que rarement les pieds, parait-il!).
Cela nous apprend au moins quelque chose : Oui-Oui regarde tous les samedis soir TF1 et est devenu un fan indécrottable des émissions "Top 50 du rire" et autres conneries du même acabit.
Il ne reste plus qu'à demander à Jean-Luc Reichmann de présider les réunions du Kern ou à Christophe Dechavanne de transformer les conclaves budgétaires en "Roue de la Fortune" ( J'achète une voyelle pour financer les intérêts notionnels" ) et nous aurons atteint le fond du panier de l'intelligence politique...
9076891

12:13 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oui-oui |  Facebook |

10/12/2007

Deux poids, deux mesures et un petit valet

Tous les commentateurs s'accordent pour souligner la grande médiocrité politique d'Alain "Oui-Oui" Destexhe : aucune question parlementaire intelligente, présence faible pour ne pas dire inexistante sur les bancs des élus et poujadisme marqué.
Mais jusqu'ici, il y avait une qualité qu'ils lui accordaient, celui de franc-tireur, un peu en dehors des grandes machineries particratiques (d'ailleurs n'a-t-il pas écrit un livre (avec un nègre, sans doute) sur la particratie?).
Seulement voilà, même cette qualité-là, qui n'en est pas une, Oui-Oui ne l'a plus.
Deux preuves : pendant les mois de "négociations" par le grand timonier Reynders, il n'était plus de trop bon ton de casser du socialiste sur les blogs de propagande, du moins plus dans l'ampleur d'avant les élections. En effet, le MR et son manitou devaient se poser comme les grands vainqueurs des élections. Ainsi donc, Oui-Oui, en bon petit soldat, a mis la sourdine sur ces incessantes attaques contre une idéologie (celle de la solidarité) qu'il exècre, enfermé qu'il est dans ses certitudes égoïstes. Depuis quelques jours, le PS revient au-devant de la scène et donc, le valet a été libéré et il peut cracher à nouveau son fiel.
La seconde preuve renvoie à la seule fois où Oui-Oui s'est lâché durant ces 6 mois : il y a environ deux mois, dans une version écrite d'un discours qu'elle prononça différemment, Laurette Onkelynx avait parlé de certains politiciens flamands comme de la mérule. A l'oral, elle avait omis cette référence peu amène, mais cela avait suffi pour que Oui-Oui se déchaîne ici allant jusqu'à comparer Laurette à Hitler!! Cette semaine, Leterme, l'ancien premier-ministrable parle de la RTBF comme de la radio Mille-collines, dans une comparaison honteuse qui fait bondir tous les démocrates ayant un cerveau sauf... Oui-Oui qui n'en dit mot. Sans doute a-t-il reçu l'ordre libéral de se taire.
Le franc tireur n'a jamais été franc et aujourd'hui il tire à blanc... Médiocrité, médiocrité, j'écris ton nom et il a AD pour initiales.

09:53 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : oui-oui |  Facebook |