06/09/2010

Le cartel NVA-PRL-FDF-MCC

Si l'on veut suivre l'évolution des cartels de droite, va falloir inventer des nouvelles lettres!

Ainsi donc, malgré les dénégations un peu maladroites des pontes du MR (Maingain parle de "pure fantaisie"), il semble bien (note de restaurant à l'appui) que Didje ait mangé avec Bart, alors que Bart négociait avec Elio et Joelle.

Vous me diriez : quel est le mal que deux gros cons mangent ensemble des gaufres? Des millions de Belges l'ont fait avant eux et des millions de Wallons, de Bruxellois et de Flamands le feront après eux. 

Bin non, cela ne se fait pas. Quand on couche avec X, on ne fricote pas avec Y et donc quand les lettres NVA essaye de sodomiser CDHPSECOLO (dans une grande et amusante partouze littéraire), MR ne peut pas venir faire une turlutte au gros BART. C'est le B.A.BA du parfait négociateur qui le dit.

Et surtout si MR dit tout haut que PS et CDH baissent trop leur Q-lotte face à NVA, ce n'est pas pour, derrière leur Q, aller faire les yeux doux aux nationalistes flamands et brader tous les bijoux de la famille dans l'espoir de garder une place au gouvernement.

A la décharge de Didje, force est d'admettre qu'un parti de droite n'a de justification que s'il participe au pouvoir. En effet, quand on a admis que la seule raison d'être du MR est de répercuter sur la scène politique tous les desiderata du monde des "capitaines d'entreprise", la conclusion logique est que, si le parti en question n'est pas au pouvoir et ne peut donc faire la seule chose pour laquelle il existe, il n'a plus la moindre utilité! 

09:19 Écrit par aldagor vous donne le micro. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.