21/07/2010

Y z'y vont ou y z'y vont pas

Y a un truc qui m'énerve au parti ecolo, c'est leur incohérence face au pouvoir.

Quand on fait de la politique, quand on se fatigue à élaborer un programme, quand on a des principes, normalement, c'est pour changer les choses, c'est pour utiliser le pouvoir gagné dans les urnes, c'est pour appliquer les principes et mener le programme.

Or, chez Ecolo, on a parfois l'impression qu'ils veulent gagner les élections (ou les perdre) pour le simple plaisir de les gagner (ou de les perdre). A moins que leur seul propos soit d'enlever quelques % de voix aux autres partis (principalement au PS).

En effet, si on les invite au pouvoir, ils font tout pour décliner l'invitation (ils convoquent la totalité de leurs membres dans l'espoir qu'une majorité s'exprime contre la montée au gouvernement...)

L'excuse avancée, cette fois, serait liée aux nécessaires restrictions budgétaires dues à la crise (on ne pourra pas dépenser autant qu'on veut pour l'environnement!). Or une des critiques émises à l'encontre de l'écologie consiste à dire qu'il s'agit là d'un passe-temps de riches (les pauvres n'ont pas les moyens d'être écolos!!).

Il semble que le parti soit d'accord avec cette critique...

10:14 Écrit par aldagor vous donne le micro. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.