17/05/2010

Pan pan t'es mort


La semaine passée, Richard Miller se ridiculise en direct. Cette semaine, c'est Charles Michel qui reçoit (comme souvent) une fessée.
Si j'étais membre du MR, je ne sortirai plus avant le 13 juin!

13:47 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

Le zèle du néophyte C'est beau, un socialiste qui s'éveille à la conscience sociale!
Dommage que ce grand vieux parti soit le premier à se coucher devant les patrons dès qu'il est question de créer quelques emplois précaires dans un nième centre commercial au milieu des champs où les victimes de la crise pourront aller consommer pour oublier leur méga-entubage par le PS depuis des décennies...
Magnette, encore plus fort que Di Rupo: en plus d'être si beau, il a même l'air de croire ce qu'il dit (Elio, on voit bien qu'il ment)!

Écrit par : Biscuter | 18/05/2010

... Bravo, vous avez gagné la Palme d'Or du commentaire stupide du mois (et en mai, c'est pas facile).
Bon vote inutile pour le parti de rupins et des spéculateurs...

Écrit par : aldagor | 18/05/2010

Toujours aussi impulsif, hein? 1. Le mois de mai n'est pas encore fini, laissons donc leur chance aux autres commentateurs, s'il y en a.
2. Il faut lire [b]avant[/b] de répondre: un électeur du parti des rupins et des spéculateurs n'est pas contre la création de centres commerciaux. Ce que je dénonce, c'est précisément le revirement idéologique suspect du PS avant chaque élection, alors qu'entre deux élections, il ne se distingue du MR que par la compassion qu'il professe à l'égard des décervelés de la société de consommation.
On n'est pas [i]forcément[/i] libéral quand on critique l'hypocrisie du PS...

Écrit par : Biscuter | 19/05/2010

... On est souvent forcément libéral quand on passe ici déposer ce genre de crottes...
En auriez-vous honte? Ceci dit, je vous comprends...

Écrit par : aldagor | 19/05/2010

Toujours aussi accueillant, hein? Au-delà de l'élégance coutumière avec laquelle vous accueillez tout commentaire qui ne va pas dans votre sens, on peut donc considérer que le monde selon Aldagor est assez simple à comprendre: soit on est PS et on a la conscience tranquille, soit on est libéral et on parle en crottes...
Une critique de gauche du PS, ça n'existe pas?
Je ne suis pas libéral, et je n'ai donc pas honte. En revanche, si j'étais PS (et non socialiste), là j'aurais honte de toutes les compromissions dont mon parti s'est rendu coupable depuis des années, j'aurais honte des mesonges éhontés qu'il profère sans arrêt, j'aurais honte de sa mauvaise foi permanente et de sa capitulation face au capitalisme de consommation.
Mais mieux vaut sans doute se voiler la face et, en bon petit-bourgeois refoulé, continuer de voter PS pour jouir des avantages du capitalisme tout en s'achetant une bonne conscience...

Écrit par : Biscuter | 19/05/2010

Vraiment Vraiment pas le temps de discuter avec vous...
Pensez ce que vous voulez, je m'en tape le coquillard !

Écrit par : aldagor | 19/05/2010

Toujours aussi courageux, hein? C'est évidemment plus facile.
Dormez bien!

Écrit par : Biscuter | 19/05/2010

... Ce n'est pas plus facile, mais je n'ai vraiment pas le temps...
Et cela ne m'intéresse vraiment pas.
Voilà, vous devez accepter ce constat, brutal : votre avis ne m'intéresse pas. Vous ne me semblez pas avoir suffisamment réfléchi au monde dès qu'il tourne, au paysage politique, au rapport de forces entre capitalisme financier et socialisme. Il apparaît dans vos commentaires que vous lisez trop la Dernière Heure, que vous regardez trop RTL, que vous écoutez trop les élucubrations politiciennes et populistes de gens comme Destexhe, qui confonde réflexion politique et anathème lancé sur ceux qui sont censés représenter cette réflexion politique, sur ceux que les électeurs choississent comme représentants de cette politique. En d'autres mots : si ici je parle de socialisme, vous parlez de certains socialistes (minoritaires dans le parti), choisis par certains électeurs, mais qui sont à mille lieues de la pensée réelle.
En d'autres mots (le retour), vous êtes de ceux qui pensent que parce que certains autres ne font pas leur boulot convenablement, cela vous dispense de votre propre boulot de réflexion et que cela justifie vos sentences énoncées à l'emporte-pièce.
Voilà pourquoi discuter avec vous ne m'intéresse pas.
Voilà pourquoi, que vous l'admettiez ou non, vos propos, par leur manque de réflexion et de pensée, rappellent ceux des populistes de droite.
Voilà, j'ai perdu assez de temps à vous répondre?

Écrit par : aldagor | 19/05/2010

Allo... y a quelqu'un? Merci de consacrer tant de temps à me répondre que ce que je dis ne vous intéresse pas.
J'ai toutefois l'impression que ça vous a quand même un peu chatouillé...
Pour le dire gentiment, vous vous trompez sur les gens: je n'ai pas la télé, je n'ai jamais lu la DH, je trouve que Destexhe est un sombre crétin limite facho. Mais je pense aussi que les malfrats et les profiteurs ne sont pas minoritaires au PS, et que son président les protège le plus longtemps possible, parce que ce sont eux qui rapportent des voix. Il ne les lâche que quand vraiment il n'y a plus moyen de faire autrement.
En argumentant ici, je fais mon boulot de citoyen critique. Il se trouve que ma critique ne vous agrée pas et que vous êtes tellement obsédé par Reynders et Destexhe que pour vous, quiconque ne se réclame pas du PS est forcément un populiste de droite. Mais il y a aussi des populistes de gauche...Des noms? Daerden, Eerdekens, Di Rupo, Onkelinx, Lizin, Moriaux,...j'arrête là?
Le rapport de forces? C'est quand le PS était plus fort qu'il fallait mettre en oeuvre une politique socialiste (de gauche, hein...), au lieu de se compromettre avec le capital et de se remplir les poches... Maintenant, c'est un peu tard pour dire que c'est la faute aux autres et au rapport de forces.
Enfin, s'il est vrai que ma réflexion manque de profondeur, je ne vous arrive pas à la cheville pour ce qui est d'emporter des pièces!
Ce fut un plaisir!

Écrit par : Biscuter | 19/05/2010

... Vous dites : "que son président les protège le plus longtemps possible, parce que ce sont eux qui rapportent des voix". Je dis "que ceux qui votent pour ces parvenus et ces malhonnêtes arrêtent et ainsi nous pourrons vraiment avoir une politique de gauche."
Venir critique les politiques ne suffit pas, il faut voir qu'ils ne sont rien sans les électeurs.
Qui plus est, dans votre liste des "parvenus", vous citez un Di Rupo qui n'a jamais été mis en cause, à e que je sache, et vous me dites "je m'arrête là?", ce à quoi je répondrai "vous êtes bien forcés de vous arrêter là :)"
Ceci dit, je vous pose la question : pour qui allez-vous voter? A moins que vous ne pensiez que la solution est de ne pas voter...

Écrit par : aldagor | 19/05/2010

Pardi... Je vais voter pour un parti progressiste qui n'a pas (encore) vendu son âme.
Les barons que j'ai énumérés ne sont pas tous des parvenus (dans ce contexte, parvenu = membre du PS qui s'est fait prendre), mais des populistes, c'est-à-dire des politiciens qui tiennent le discours qui leur paraît le plus rémunérateur en voix, mais qui, ensuite, ne sont pas fidèles à ce discours.
Et non, malheureusement, la liste n'est pas close: même dans la vidéo qui est à l'origine de cette "discussion", les propos tenus par Paul Magnette sont, dans le contexte, populistes (même s'il a raison sur le fond), car ils ne correspondent pas à l'action du PS. Ce sont des slogans que le PS ne compte pas traduire dans la réalité un jour.
Les politiques ne sont rien sans les électeurs: c'est vrai. C'est d'ailleurs pour cela que le PS attend toujours le dernier moment pour laisser choir ses machines à voix, une fois établi que derrière le sourire pepsodent, l'haleine était plutôt putride.
Bref: ce dont nous avons besoin, c'est d'un PS qui serait socialiste. Comme c'est loin d'être le cas, il faut cesser de lui faire confiance jusqu'à ce qu'il renoue sérieusement avec les idéaux de ses origines. Ce n'est pas comme s'il n'y avait personne d'autre à la gauche du MR et à la droite du PTB, hein...

Écrit par : Biscuter | 19/05/2010

... Des noms! Quel parti?
J'ai bien envie de parier que vous voteriez PP...

Écrit par : aldagor | 19/05/2010

Encore perdu Mais bon sang, pourquoi le PP? Vous voyez le PP comme un parti progessiste à gauche du MR, vous?
C'est vraiment de l'aveuglement!
Puisqu'il faut tout vous expliquer, je vote Ecolo (et pas depuis le 13 juin 2010, hein).
Et c'est pour ça que je suis en colère contre le PS: parce qu'il fait exactement l'inverse de ce qu'on attend de lui. Au lieu d'être la référence du progressisme, ses fautes répétées et auto-pardonnées en ont petit à petit fait un repoussoir. D'accord, Ecolo aussi en profite, mais le déplacement de voix ne se fait pas toujours vers la gauche.
Voilà, maintenant que vous savez enfin à qui vous avez à faire, j'attends les critiques hyper informées à l'adresse d'Ecolo...
J'en ai moi-même beaucoup à formuler, donc tâchez d'être original...

Écrit par : Biscuter | 19/05/2010

... J'ai longtemps voté écolo, jusqu'à ce que leur position par rapport au MR me laisse pantois.
Vous dites que le PS s'est compromis avec le Grand Capital; c'est vrai, mais alors qu'en serait-il d'un ecolo "annexé" par un parti de droite ? J'ai souvent peur que le vote écolo soit celui des "amoureux de la nature, parce qu'ils jardinent, mais qui votent dans l'espoir secret qu'on ne touchera pas aux intérêts notionnels"...
Ceci dit, avouez que votre première phrase "c'est beau un socialiste qui s'éveille à la conscience sociale" était un début agressif...
D'où ma réaction.

Écrit par : aldagor | 19/05/2010

Mea culpa C'est vrai, c'était agressif. Avouez que c'est votre style aussi...
"Leur position par rapport au MR"? J'ai un peu de mal à comprendre: pourquoi Ecolo serait-il un social-traître de s'allier avec le MR alors que pour le PS c'est tout naturel? Les coalitions PS-MR sont innombrables en Wallonie et personne n'y trouve rien à redire...Moi aussi, je préfère une alliance de gauche, mais elle n'est pas toujours possible. En tout cas, le PS n'a pas de leçons de progressisme à donner à Ecolo.
"Un Ecolo annexé par un parti de droite": c'est un traître et un voleur de voix, quelles que soient ses motivations (qui sembleraient être communautaires). S'il ne veut plus représenter Ecolo, qu'il démissionne. S'il veut représenter le FDF, qu'il se fasse élire sur une liste FDF. Mais qu'il ne détourne pas les voix de ses électeurs.
"Jardiniers & intérêts notionnels": l'amalgame me paraît pour le moins simpliste: parmi les électeurs d'Ecolo, il y a sans doute pas mal de jardiniers, comme il y en a sans doute plein au PS et ailleurs, mais ça m'étonnerait franchement qu'on y trouve beaucoup de bénéficiaires d'intérêts notionnels. Les clichés ont la vie dure (Ecolo = le parti des bobos)... mais il n'y a pas que Bruxelles, non plus. Participez un jour à une activité d'une locale Ecolo dans votre coin et vous verrez que la mixité sociale y est grande et qu'il n'y a pas non plus que des "amis de la nature". L'écologie politique est un projet de société global, pas le manifeste de Greenpeace ou de Gaia.
Quoi qu'il en soit, je suis content que vous soyez un peu descendu de vos grands chevaux et que vous adoptiez un ton un peu plus convivial.
On finira peut-être par s'entendre?

Écrit par : Biscuter | 19/05/2010

... Mais je suis quelqu'un de tout à fait charmant dans la vraie vie :)

Écrit par : aldagor | 19/05/2010

Les commentaires sont fermés.