03/05/2010

Bin voyons!!

D'après le soir de ce soir , Van Cau vient d'être inculpé pour corruption passive.
Même s'il le méritait, une inculpation de ce type qui tombe deux jours après le début de la campagne électorale du MR, ça fait désordre, ça laisse présager d'une campagne libérale qui va voler haut et ça fait planer de méchants doutes sur l'indépendance (?) de la justice...
Il serait possible, lors d'une campagne électorale, de parler PROGRAMME???

17:52 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Cher Serge, il n'est pas nécessaire de parler programme. Il n'est d'ailleurs pas nécessaire de parler de rien du tout.
Je m'explique.
Il n'est pas nécessaire de parler programme parce que : a) soit tu t'intéresses à la politique et aux rouages du pays et dans ce cas, le programme, tu peux parfaitement le trouver par tes propres moyens; pour cela, pas besoin de débats télévisés où l'on passe son temps à se balancer des invectives à la gueule; b) soit tu t'en fous et 1. tu ne vas pas voter (donc pas besoin de programme) ou 2. tu vas voter par habitude (et donc pas besoin de programme non plus puisque tu vas cocher la même case que la fois précédente).

Il n'est d'ailleurs pas nécessaire de parler de rien du tout puisque dans le cas d'espèce, ce qui a fait tomber le gouvernement, ce n'est pas le programme "philosophique" d'un bloc politique contre un autre, c'est un clivage communautaire - bloc linguistique contre bloc linguistique. Or donc, comme chaque communauté vote en circuit fermé, même si les équilibres changent au sein de chaque bloc linguistique, les positions sur la problématique BHV étant suffisamment communes pour être assimilées à "identiques" dans chaque communauté, dès que la question de la scission resurgira après la formation des prochaines chambres et de l'exécutif, ce sera rebelote, quels que soient les sbires à la tête du pays : on assistera de nouveau à un affrontement francophones contre Flamands.
Pour que la situation ci-dessus ne se reproduise pas, il faudrait que les nostalgiques de Belgique Unie obtiennent la majorité absolue - chose hautement improbable, tu en conviendras.

Le gouvernement est tombé sur une pierre d'achoppement communautaire. Que l'on discute programme ou pas durant la campagne, que cela ait ou non une incidence sur les équilibres politiques au sein de chaque communauté linguistique, le prochain retombera obstinément sur la même pierre dès que la problématique sera de nouveau évoquée.

Cela dit, c'est un constat, pas un souhait. Parce que je considère que le programme serait effectivement beaucoup plus important que ces billevesées de BHV. Et mon choix, quant à moi, est déjà fait... sur la base d'un programme. Tout en me disant que cela ne changera rien au fait que Flamands et Wallons vont de nouveau s'étriper sur BHV dès la fin des vacances parlementaires, sans préoccupation aucune pour la situation économique et sociale actuelle.

Maintenant, pour JCVC, je te trouve un peu dur pour une seule et bonne raison : depuis 5 ans que l'instruction est en cours (depuis l'éclatement des affaires carolo, en somme), pourrais-tu me définir la moindre période de 2 mois consécutifs où les partis n'ont pas été en campagne permanente ? Si je ne m'abuse, on doit en être à notre 4e élection depuis les communales d'octobre 2006 - soit en 3,5 ans. Comment veux-tu qu'il y ait encore un semblant de sérénité et que l'on ne puisse taxer la justice de "profiter d'un moment de campagne" pour inculper les gens ... si la campagne est continue ?

Écrit par : Pacotille | 04/05/2010

Les commentaires sont fermés.