27/02/2010

Non, non non, et encore non

Deux pages!
Le Soir du jour a encore donné deux pleines pages à Alain "Oui-Oui" Destexhe, le politicien le plus populiste et simplement stupide de la scène belge!
Deux pages qui lui ont permis de cracher ses contre-vérités habituelles, ses raccourcis saisissants, sa haine de tout ce qui n'est pas libertarien (et donc tout ce qui a un rapport plus ou moins lâche avec la solidarité sociale!)
Destexhe ne mérite même pas qu'on utilise le papier de l'article qui lui est consacré pour se torcher le cul!
Désolé pour la vulgarité, mais quand on a affaire à un parcoureur de l'égout humain, il faut parfois se mettre à son niveau.
NB : le pire, c'est que son anti-islamisme primaire lui est dicté par sa detestation de Philippe Moureaux et de ses électeurs non blancs... Y a pas de réflexion, pas d'émotion, rien que cette volonté malade de tirer à vue sur tout ce qui ne suit pas la ligne du parti du fric !

12:53 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/02/2010

L'agenda des prochains jours

Du 4 au 8 mars, aldagor n'ira pas à la foire des attachés de presse et des badauds qui cherchent un album dédicacé de Pierrer Kroll.
A propos de la Foire du livre, il est amusant de remarquer que ce matin dans le Soir, un critique ose massacrer le dernier pensum d'EE Schmitt. La critique ne fait que 3 lignes car elle est négative. Par contre je suis prêt à parier mon slip que, pendant la foire, "l'albinos qui écrit avec ses pieds" aura droit à une grosse couverture médiatique et que plus personne ne reviendra sur la médiocrité (pourtant récurrente) de ses écrits.
Et le résultat sera que les gogos (les lecteurs qui oublient d'être curieux, mais ne lisent que ce qu'on leur dit de lire) se rueront massivement sur la caisse enregistreuse, le dernier EE Schmitt sous le bras!

13:59 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

con-laborateurs?

Serait-il possible que les journalistes arrêtent de citer servilement et bêtement les communiqués de presse de la FEB et qu'ils ne disent pas que la FEDIS va engager 4000 "collaborateurs" dans l'année, mais que les patrons vont virer des travailleurs âgés et expérimentés, mais qui leur coûtent cher, pour engager à la place des jeunes surdiplômés à peine sortis de l'école qu'ils vont payer des clopinettes et virer à la première occasion?
Ce terme "collaborateurs" m'horripile! Qu'est-ce qu'il a le terme "travailleur"? Il pue sous les aisselles?
Et "Salarié" alors, pourquoi ne pas dire "salarié"? Ha non, c'est vrai, un salarié, ça suppose quelqu'un qui est payé!

10:11 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/02/2010

Bon voyons

J'adore les gens qui voient encore une différence entre le cinéma, art industriel, et la littérature qui ne le serait pas.
A l'occasion de la Foire du Livre, la SNCB distribuera 20000 recueils de nouvelles gratuitement.
Quand on examine la liste des 5 auteurs choisis pour écrire ses nouvelles (et donc, pour bénéficier d'une visibilité peut-être pas exagérément méritée), on s'aperçoit qu'il s'agit d'auteurs dont on parle beaucoup, qui ont d'excellents attachés de presse, mais dont franchement on ne met jamais en avant la qualité transcendantale de l'écriture...
Comment ont-ils été choisis? Mystère, boule de gomme, mais je présume que les attachés de presse ont à nouveau bien fait leur boulot!
Personnellement, tout cela ne me dérange pas, mais qu'on ne vienne pas me dire qu'un art est moins commercial que l'autre. La littérature est une industrie et comme c'est le cas pour toutes les industries, vous ne saurez vraiment ce que vous avez eu sur votre assiette qu'une fois le plat digéré, mais surtout déféqué!

14:39 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/02/2010

E.T phone home

Qui gagnera l'invasion ? La tête ou ze vache?
The VAche ETL2

15:04 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/02/2010

Drôle de paysage

C'est la première fois de ma longue carrière qu'en regardant par la fenêtre, je vois ceci :
IMG_0308

11:45 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

18/02/2010

Parodie, parodie, parodie

Lost détourné!

14:06 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'immonde récupération du chacal

Il n'aura pas fallu longtemps pour que le PP (pitoyable populiste? Parti populaire?) Alain "Oui-Oui" Destexhe ne se permette une bien lamentable récupération de la tragédie de Buizingen. Pas même 48 heures après l'accident, voilà que ce sénateur,qui ne met, d'après certains, jamais les pieds dans les travées du sénat et qui n'appartient même pas à la Commission parlementaire concernée, se permet d'exiger la démission de la Ministre, comme le ferait n'importe quel saoulard lors d'une discussion de bar.
Et le journal "Le Soir" d'accorder un entrefilet à cette pure et inutile récupération politicienne sans remettre la chose en perspective : Oui-Oui aurait-il réclamé la démission du ministre si celui-ci appartenait à sa famille politique? Y a-t-il un sens à réclamer une démission avant même qu'on ne connaisse les causes de l'accident? La décence ne demande-t-elle pas qu'on attende que les corps soient sinon tous identifiés, du moins refroidis avant de tenter ce genre de basse manoeuvre? Mais surtout, en quoi l'avis d'un sénateur qui ne connait rien du dossier, qui n'appartient même pas à la Commission parlementaire concernée, a-t-il la moindre valeur journalistique?
Quand donc les journalistes comprendront-ils que la seule réaction possible face à Oui-Oui est le mépris?

09:29 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/02/2010

La tête a perdu la sienne

Ode à la nature, head-way!

18:00 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

J'ai perdu une minute de ma vie

Hier, un employé de mon web-provider, Scarlet, me téléphone pour "m'offrir une solution économique". Après lui avoir expliqué que je restais chez Scarlet uniquement pour ne pas déranger mes clients par un changement d'adresse, et que, de toute façon, je ne croyais pas une demi-seconde qu'une société privée puisse me téléphoner pour m'encourager à LA PAYER MOINS!, je m'aperçus, une fois le combiné raccroché, que j'avais perdu une minute de ma vie.
Ce matin, j'eus la même impression après la lecture de la chronique de Thomas Gunzig dans Le Soir.
Je dois l'avouer : voilà plusieurs mois que je désespérais de trouver sous sa plume le moindre mot, la moindre syllabe pouvant susciter en moi une autre réaction qu'un léger et furtif relèvement de sourcils.
Thomas Gunzig est en effet devenu un "écrivain-entrepreneur" tendu vers un seul et unique but : ne pas prendre parti, éviter de risquer la perte d'un client / lecteur en disant quelque chose (quoi que ce soit) pouvant le choquer. En d'autres termes, même quand il écrit, pour le Jeu des Dictionnaires, un pamphlet sur la Belgique (qui a contribué à sa célébrité), il ne fait que brosser dans le sens du poil et dire tout haut, avec une certaine verve, ce que tout le monde... dit tout haut (avec moins de verve).
Ce matin, donc, Thomas a fait ce qu'il fait le mieux ces temps-ci : il a défoncé une porte ouverte, peu soucieux de savoir si ce qui se trouvait derrière cette porte avait le moindre intérêt.
En gros, il part d'un constat (il a vu le film "The Road" sur un monde post-apocalyptique où l'homme est devenu animal pour survivre et ça l'a « fort beaucoup » déprimé) pour aller vers non pas une vérité absolue, mais un lieu des plus communs (Que c'est beau tous ces élans de solidarité citoyenne qui se sont manifestés suite aux catastrophes de Liège et de Buizingen ! ).
Que les gens sont gentils et bons et merveilleux ! Ils ont été récupérer un vieux pull troué dans leur grenier pour l'offrir à un sinistré de Liège; et juste avant, ils avaient versé une larme devant les pauv' petits Haïtiens !!
Est-ce vraiment la tâche d'un artiste d'enchaîner ainsi, dès qu'un événement sensationnaliste survient, les lieux communs sur "la grandeur de l'homme face à la solidarité"? Ce genre de propos « délavés » que je rapproche des thèmes convenus choisis dans les "livres qui se vendent" (notamment ceux d'E E Schmitt) ont-ils vraiment leur place dans la bouche d'un écrivain? Ne serait-il pas plus utile que l'artiste propose une autre vision du monde, moins populaire, moins populiste, mais sans doute plus réelle (l'empathie, lors de ce genre de tragédies, n'est pas illustration d'une quelconque solidarité, mais émanation d'un sentiment égoïste de soulagement - "heureusement, la foudre est tombée sur la maison d'à-côté!") ?
Ou le risque de perdre des consommateurs / lecteurs est-il à ce point grand dans notre belle société post-libérale que les "écrivains" vendeurs décident de s'auto-bâillonner, avec le danger que leur "propos" ne devienne une bouillie imbuvable, car trop convenue?
En résumé, n'est-il pas temps que ces écrivains se fassent pousser des couilles ?

10:02 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/02/2010

Destexhe et l'extrême droite

A lire, un article de "resistances.be" qui montre les accointances d'Alain "Oui-Oui" Destexhe avec l'extrême droite flamande.
Et je ne parle pas ici de sa proximité permanente avec l'extrême droite économique des libertariens, mais avec la bonne vieille extrême droite raciste dont on parle tant dans les médias!
combien de temps laissera-t-on encore ce piètre clown polluer notre scène politique?
destexhe0102

12:00 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/02/2010

Audrey et moi

Un vieux fantasme!

18:45 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/02/2010

Ha! Dopi?

Il y a un truc qui m'énerve fortement dans le lanterneau politique belge : cette propension (souvent libérale) à suivre servilement les pas de nos "Grands ZAMIS français" (enfin, quand je dis "grand"! Le principal "suivi" étant un nain prénommé Nicolas, cette qualification ne manque pas de faire rire...
Après la Burqa et avant l'identité nationale, trois partis se sont positionnés cette semaine sur un sujet pour lequel ils sont bien les seuls à se passionner : le téléchargement illégal.
Les similitudes avec la Burqa sont d'ailleurs nombreux, puisque non seulement les djeuns qui téléchargent portent tous également un uniforme, mais en plus le problème (s'il y en a un) concerne une partie plus que congrue de la population.
Or donc, ce qui est amusant, ou énervant, c'est que les trois partis ont pris des positions irréconciliables et systématiquement en phase parfaite avec leur capacité intellectuelle / idéologique.
Le MR fait comme Nicolas fait! Nicolas veut sanctionner les djeuns qui téléchargent en leur coupant internet, et donc, même si tout le monde explique calmement que cela ne sert à rien et que cela va à l'encontre de la moindre des libertés, le MR veut faire comme le grand petit Nicolas. Ce qui démontre à nouveau la totale inutilité et nocivité de ce groupe politique... A noter que l'objectif premier des libéraux n'est nullement d'aider à la création, mais simplement de servir la soupe aux grands industriels que sont les producteurs de contenus!
Ecolo propose une solution sympathique et totalement utopique. Prélever une dîme sur les providers, verser dans un fonds à redistribuer via les société de droits d'auteurs aux créateurs et mettre en place une plate-forme gratuite de diffusion d'oeuvres européennes (belges en l'occurrence).
Ecolo oublie que les grandes sociétés de répartition des droits d'auteurs privilégient les auteurs qui vendent, alors que le téléchargement illégal nuit principalement à ceux qui vendent peu (les beaufs qui veulent regarder "Odette Toulemonde" ou une autre daube de EE Schmitt me paraissent incapables de le télécharger!). Quant à la plate-forme de distribution gratuite belge, quel intérêt y a-t-il à proposer gratuitement le dernier Fabrice Du Welz ou un navet quelconque de Stephane Liberski? Je ne vais tout de même pas télécharger un fichier d'1giga pour regarder 5 minutes d'un film avant d'aller vomir!!)
Le PS, pour sa part, offre une solution technique intéressante (interdire les grosses plate-formes d'échange payant de fichiers, style rapidshare). Solution intéressante, j'en conviens, mais comme toute solution technique, elle se heurte à un problème de taille et rédhibitoire : les pirates auront trouvé une parade avant même que la solution ne soit votée au Parlement.
Mais, je critique, je critique, ai-je une solution?
Pour ce qui concerne le cinéma, en tout cas, elle est simple, mais elle ne plaira pas aux distributeurs (qui sont, pour la plupart, des économistes qui ne comprennent rien à rien, et ne s'intéressent qu'à la taille de leur porte-feuille) : diminuer le prix des places.
Pour l'instant, en Belgique, soit vous habitez dans une grande ville et vous avez accès à de grands complexes qui pratiquent des tarifs élevés et ne sont pas très regardants quant à la qualité de leur programmation, soit vous habitez en province, mais vous devez parcourir des dizaines de KM pour aller voir dans un cinéma de quartier des films meilleur marché, mais dans une programmation exagérément bipolaire : les gros blockbusters américains en français (tout le monde sait que celui qui apprécie Michael Bay ne sait pas lire et pourquoi un enfant de 5 ans ne pourrait-il pas aller voir "le Seigneur des Anneaux") ou le film d'auteur qui plait à la masse bourgeoise (il s'agit souvent de films français politiquement corrects encensés par Télérama et Télémoustique parce que traitant d'un sujet socialement "fort", tournés comme un téléfilm avec Minnie Mathy et éclairés comme la copie de Magritte que votre tante Rita a pendue dans sa cage d'escalier)...

10:51 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/02/2010

Réaction à chaud

Je viens d'écouter Modrikamen, le néotrèscon fondateur du parti des PéPés qui veulent garder le fric qu'ils ont gagné grâce à de la sueur, mais pas la leur, et je suis consterné, atterré par tant d'inepties ridicules.
Le pire n'est pas son programme puisque, hors une diminution d'impôts pour les plus riches, il n'en a pas, mais le concert assourdissant autour de la question de savoir si le PP est un parti de droite ou d'extrême-droite.
A partir du moment où il se déclare lui-même tenant des principes d'une droite décomplexée (ce qui ne veut rien dire), il l'affirme lui-même : économiquement, il est à la droite de la droite et donc, c'est la géométrie qui le dit, à l'extrême droite. Bien sûr il ne tient pas un discours raciste, mais s'il ne le fait pas, c'est uniquement parce qu'électoralement, il n'en a pas encore besoin. Le réservoir de voix venant des petits riches égoïstes qui s'arc-boutent sur leur trésor de guerre est suffisant pour lui donner 5 % des votes aux prochaines élections et donc l'argent public qu'il convoite...

09:03 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/02/2010

C'est beau, un connard qui se tait

J'ai eu la chance hier de regarder l'émission de débat dominical de RTL chez ma mère.
La chance, disais-je, car le son était éteint et donc je n'ai pas dû écouter les inepties crachées par Alain "Oui-Oui" Desteche. De toute façon, pas la peine de l'entendre pour savoir qu'il a de nouveau sombré dans un abîme d'imbécilités; il suffisant de regarder les autres invités lever les yeux au ciel chaque fois que Oui-Oui ouvrait sa gueule...
Le débat politique avec oui-oui n'a d'intérêt qu'en absence du son puisqu'il y a déjà présence du con, sachez-le.

18:21 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/02/2010

Cette lumière dans le noir qu'on appelle stupidité

Il y a un terme dans la terminologie européenne qui s'applique parfaitement à Alain "Oui-Oui" Destexhe : Benchmark.
Benchmark veut dire "jalon", balise; il s'agit du point en fonction duquel les autres sont évalués.
Et bien, Alain est exactement cela, le point G de la connerie en fonction duquel on évalue la bêtise des autres politiciens.
Plus vous vous approchez physiquement ou idéologiquement de Oui-Oui, plus on peut dire que vous êtes con.
Ainsi, prenez Jean-Charles Luperto, le président socialiste de la communauté française qui s'est permis une remarque particulièrement sexiste et stupide alors qu'une députée ecolo descendait du perchoir! Luperto n'est pas vraiment, à mes yeux, le parangon du nouveau socialisme. Il ressemble plutôt à un membre de la vieille garde parlant verlan et avec moins de bide. Qui plus est, Luperto est l'un des rares socialistes à avoir accepté de "débattre" avec Oui-Oui, ignorant qu'on ne débat pas avec Destexhe, on se contente de le croiser en levant les yeux au ciel...
Prenez Demelenne, ce journaliste que les autres journalistes s'échinent à qualifier "de gauche". Avez-vous lu sa "carte blanche" du jour dans le soir, un salmigondis ridicule d'idées fumeuses et stupides! Et bien, c'est le seul "journaliste" (journaleux s'applique mieux à son cas) qui accepte d'écrire des livres avec Destexhe (enfin, Oui-Oui n'écrit pas vraiment lui-même la partie qu'il signe, il demande à ses copains lobbyistes de la fondation Hayek de s'en charger).
Après les 7 degrés de séparation (ce jeu amusant qui consiste à relier n'importe qui à l'acteur Kevin Bacon en leur trouvant 5 connaissances communes), je souhaite inventer les "7 degrés de la stupidité", ou comment connecter n'importe quel abruti sur cette planète à Alain Destexhe en trouvant 5 stupidités qui les rassemblent...

12:16 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/02/2010

Aïe ma rondelle!

Franchement je plains Joelle Milquet!
Avoir la présidence d'un parti qui est l'émanation de l'ancien et très catho PSC et se faire ainsi prendre en sandwich par Richard Miller du MR (au-dessus?) et Jean-Michel Javaux d'ecolo (en dessous), ça ne doit pas être très agréable.
Mais peut-être après un premier moment pénible, arrivera-t-elle à l'extase? (ceci dit, vu les têtes de coincés du cul des deux sandwicheurs, y a peu de chance!)
ID2023587_29_jmj_sp_082504_00T410_0.JPG

09:06 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/02/2010

Kektuli ?

Kektuli-hiver 2010 est sortit!Vous pouvez le télécharger ici
annonce-kektulihiver2010

11:26 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Plus qu'une fois dormir!

10:00 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/02/2010

Le systématisme des réponses automatiques

Il en toujours de même après les catastrophes ou les scandales : certains politiques régissent au quart de tour et exigent que des mesures soient prises dans l'immédiat, sans penser aux conséquences qu'elles auraient à long terme.
Ainsi, après l'explosion gazière et liégeoise, Didje R pour le MR et Fufu pour le PS demandent que l'assurance incendie devienne obligatoire.
Outre la réaction un peu concon ( Ha bon, c'était pas encore obligatoire? Bin merde alors!), on se dit que, pour éviter que cette mesure ne bénéficie exagérément aux compagnies d'assurance (ce que Didje a certainement en tête), ou que certaines populations ne se paupérisent plus encore à cause de frais supplémentaires, une batterie de mesures d'accompagnement s'impose : les compagnies devraient, dans un premier temps, réduire nettement leurs tarifs (puisque leur base de clientèle augmentera); ensuite il leur sera totalement interdit d'exclure qui que ce soit, et elles devraient adapter leur tarif au montant des loyers (ce qui poussera certains propriétaires à revoir leurs loyers à la baisse!!); mais surtout, cela doit s'accompagner d'une application beaucoup plus rigoureuse du principe d'entretien du bâti en"bon père de famille".
En d'autres termes, les contrôles doivent se renforcer (ce qui créera de l'emploi utile) et si un propriétaire (ce qui est souvent le cas) fait dans le "n'importe quoi", son bien lui est ni plus ni moins confisqué et les loyers utilisés par le service public pour rénover l'immeuble en question (rénovation = emplois nouveaux et utiles). Trop souvent en effet, en vertu du sacrosaint "droit à la propriété", les propriétaires immobiliers se permettent de ne pas entretenir leurs immeubles, continuent à toucher des loyers exorbitants et tout ça en payant un minimum d'impôts!
Après tout cela, et pour autant que ce soit très bien intégré, Didje pourra proposer une assurance obligatoire!

12:57 Écrit par aldagor vous donne le micro. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |